Make expatriation a
successful project

Comment l’expatriation a changé ma vie :

Comment l’expatriation a changé ma vie :

Le temps passe tellement vite, et en ce milieu d’année 2018, je ressens le besoin de partager avec vous mon analyse concernant mon parcours et ce que m’a apporté l’expatriation. Tellement de choses ont changé dans ma vie depuis ces trois dernières années. J’ai enfin trouvé et compris qui j’étais, et ce que je voulais vraiment dans ma vie. C’est une chose de savoir ce que l’on ne veut pas mais croyez-moi c’est encore mieux de savoir ce que l’on veut.

Quand j’ai quitté la France en 2015, je n’avais que 26 ans, pas d’enfants, pas d’emprunt, une vie sentimentale et professionnelle qui ne me convenaient. J’ai donc décidé de partir en Australie, à la base cela ne devait être que pour une année, j’avais besoin d’un break et je voulais aussi améliorer mon anglais. Si j’analyse avec honnêteté cette première année en Australie, ça été une année de débauche. Loin de ma famille et de mes amis, loin des attentes de la société dans laquelle j’avais grandie, j’avais tout à reconstruire dans une ville où je ne connaissais personne. C’était le bon moment de vivre ma vie comme je l’entendais. J’ai fait la fête autant que je le pouvais, j’ai voyagé dès que j’en avais l’occasion sans me soucier du lendemain. Sans grande surprise j’ai très vite eu des remarques telles que « tu as changé Ana » ou « on ne te reconnaît pas ». J’étais sur le chemin qui allait me conduire à mon vrai moi et vers mon développement personnel. Durant cette première année j’ai vécu sans contraintes, sans limites et surtout sans penser à ce que les autres attendaient ou pensaient de moi. Très vite j’ai été perçue comme une « party girl » sans but dans la vie. La vérité est que j’avais une vague idée de ce que je voulais mais c’était encore trop tôt dans mon parcours pour mettre des actions en place. Après ma première année en Australie, je suis rentrée en France pour un mois, et je suis très vite repartie. Je n’avais pas accompli tout ce que je voulais faire, ce n’était que le début de l’aventure.
L’expatriation m’a permis de réaliser des choses que je n’osais pas faire avant, pourquoi ? Parce que je me trouvais toujours des excuses et j’écoutais trop ce que l’on pouvait me dire et cédais à la pression, aux attentes et opinions des personnes autour de moi. L’être humain n’aime ni le changement, ni la nouveauté. Deux exemples me viennent en tête : mon tatouage et le saut en parachute. Je parlais de ces deux expériences depuis des années sans jamais sauter le pas. En Australie, j’ai commencé à déployer mes ailes. Ces deux changements ont été accueilli négativement par certaines personnes de dans mon entourage, mais de par la distance ça ne m’a pas affecté. J’ai suivi mon instinct et j’ai fait ce qui me semblait être bien pour moi.

Se faire confiance et suivre son instinct sont deux choses essentielles dans la vie que j’ai commencée à appliquer que très récemment dans ma vie. Un jour quelqu’un m’a dit « prends conseil uniquement auprès des personnes qui ont déjà ce que tu veux ». Depuis que je suis ce précieux conseil, beaucoup de choses ont changé dans ma vie.

Venir en Australie par moi-même était une façon de sortir de ma zone de confort mais les choses sérieuses ont vraiment commencé quand j’ai commencé à affronter mes peurs, à réfléchir vraiment à ce que je voulais faire dans ma vie et la manière dont j’allais le réaliser. En presque 3 ans à Brisbane, j’ai rencontré des gens extraordinaires qui ont changé ma vie et qui m’ont aidé à me découvrir. Se découvrir et être en paix avec soi-même est un long processus que je n’ai pas réalisé seule. J’ai la chance d’avoir un petit ami, une maman, une sœur, un cousin, et des meilleures copines qui croient en moi et qui me soutiennent. J’étais la seule à pouvoir faire ce travail mais je peux vous dire qu’être soutenu et très important, ça fait partie du processus.

Cette dernière année a été particulièrement intense, j’ai trouvé un équilibre dans de nombreux aspects de ma vie :

Dans ma vie sentimentale, je vis une aventure extraordinaire avec Julien, il est mon petit ami, confident, ami, et presque un business partenaire car il est présent dans chaque décision, et m’encourage constamment à aller de l’avant, à me dépasser et à faire toujours mieux.

Du côté spirituel : j’ai très longtemps pensé que la méditation n’était pas pour moi. Il m’aura fallu du temps mais j’en comprends enfin les bienfaits. J’ai enfin appris à apprivoiser mon cycle hormonal, à comprendre mon corps et ses besoins. J’avais remarqué depuis quelques années que la lune affectait mes émotions, mon sommeil. Je suis toujours dans une phase d’apprentissage mais petit à petit j’apprends à prendre avantage des cycles lunaires et à les intégrer dans ma vie plutôt que d’uniquement les subir. Etre à l’écoute de mon corps a été un grand pas et un soulagement. Je suis également consciente des lois universelles telles que de l’attraction et de ce qu’il y a de plus grand autour de nous. Pour certains il s’agit de Dieu, pour ma part il s’agit de l’Univers. A titre personnel, je ne fais pas de tirage de cartes pour les autres, mais j’ai appris à utiliser les oracles, ce qui est une autre façon d’aller plus loin dans la connaissance de soi et de ce qui nous entoure.
J’ai appris à écouter mes émotions, à ne pas les refouler, mais surtout à comprendre d’où elles viennent. L’écriture a été pour moi un bon moyen de les apprivoiser.

Du coté de ma santé : je fais 3 à 4 séances de sport par semaine, ça me permet de rester en bonne santé mais surtout d’évacuer le stress.

De manière plus général, j’ai appris à respecter mon corps et cela passe par le fait que je bois moins d’alcool (je reste française, j’apprécie toujours un bon verre de vin ;)), je ne fume plus depuis un an, et j’ai changé mes habitudes alimentaires. Avec Julien, nous avons fait le choix de manger plus organique, et de réduire notre consommation de viande. Ceci pour deux raisons : notre santé et jouer notre part dans la protection de l’environnement.
Je travaille avec des femmes qui pour la majorité ont suivi leur conjoint/mari à l’étranger. J’entends très souvent « je me mets en parenthèse le temps de notre expatriation, je reprendrais ma vie à notre retour ». Quel dommage ! L’expatriation est une aventure unique qui mérite d’être vécue pleinement.

Je suis allée en détail dans ce chemin qui m’a conduit à être ce que je suis maintenant et à être heureuse, mais j’espère que ça donnera des pistes à certaines d’entre vous sur ce qui peut être fait pour vivre pleinement cette transition de vie.

Si je devais résumer ce long post en quelques mots je dirais que c’est important de saisir cette opportunité pour vous focaliser sur vous-même afin de mieux vous connaitre, découvrir vos passions, ce que vous aimez faire. Ça peut être aussi le moment de vous reconvertir sur le plan professionnel, de vous mettre au sport, à la méditation etc. Se concentrer sur soi-même, prendre du temps pour soi n’est en aucun cas de l’égoïsme. Avant de prendre soin de votre famille, amis, parents vous devez être bien dans votre vie, bien dans votre corps et bien dans votre esprit. Tous les aspects de votre vie sont liés, il est donc nécessaire de ne rien négliger.

Partir en Australie a été la meilleure décision de ma vie, je suis enfin la personne que je voulais être, je suis en accord avec mes principes et mes valeurs et je vous souhaite que l’expatriation vous apporte aussi ce changement. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en discuter ou avez besoin de mon aide.
Ana Xx

No Comments

Post A Comment